Pénurie de matériaux et hausse des prix du bois

menuiserie Romans-sur-Isère - stockage du bois

La crise qui frappe tout le secteur du bâtiment et de la construction durant cette période de Covid a entraîné une forte hausse des prix du bois.

Une crise qui frappe tout le secteur, et au-delà

Depuis un peu plus d’un an, la plupart des artisans du bâtiment connaissent des difficultés d’approvisionnement auprès de leurs fournisseurs. Une pénurie générale s’est en effet installée sur les matériaux de base, notamment les métaux (zinc, cuivre, acier), le béton, ou encore le bois. Mais aussi au-delà même du bâtiment, puisque certains composants électroniques sont également devenus bien plus difficiles à trouver.

En conséquence de la raréfaction, certains tarifs flambent. Par exemple, le prix du cuivre a presque doublé en un an. De notre côté, dans le secteur de le menuiserie d’agencement, nous pouvons observer la même augmentation sur certains types de bois. Ainsi par exemple, un panneau de 3plis épicéa qui coûtait 25€ / m² en 2020 coûte désormais plus de 40€ / m².

Menuiserie Romans - Atelier Joulie (cabinet d'architecture)
Fabrication d’un meuble en 3 plis épicéa pour l’Atelier Joulie

Les causes de la crise et de l’augmentation des prix du bois

De multiples facteurs peuvent expliquer cette crise. La presse retient en général deux causes principales.

La première : les confinements. Ils ont d’abord eu pour effet d’arrêter la production de bois dans les scieries pendant quelques semaines. Il faut ajouter à cela des conséquences sur les particuliers : enfermés chez eux, beaucoup se sont lancés dans des travaux de tous genres, et en particulier en menuiserie, érodant le stock des magasins de bricolage.

Mais il semblerait que la cause principale de la pénurie réside dans les relations commerciales internationales. Un plan de relance aux Etats-Unis combiné à une détérioration des relations commerciales avec le Canada a poussé les Américains à se fournir sur le marché européen (à noter que le conflit commercial entre ces deux pays sur le bois ne date pas d’hier). Mais ce n’est pas tout : suite à l’arrêt partiel des exportations de bois de la Russie vers la Chine, cette dernière s’est également tournée vers le marché européen, contribuant à l’épuisement des stocks sur le Vieux Continent.

Hausse du prix du bois chez nos fournisseurs, mais hausse atténuée de nos tarifs pour nos clients

L’augmentation du prix du bois chez nos fournisseurs entraîne une augmentation mécanique de nos tarifs auprès de nos clients. Mais la hausse de nos devis reste plus faible en proportion.

En effet, le coût de la matière première ne représente qu’une partie des coûts pris en compte dans nos devis. Le poste de coût principal sur nos devis reste la main-d’œuvre. Une heure de travail coûte cher, parce que les charges sont élevées mais aussi parce que nous payons les salariés de l’entreprise correctement. L’augmentation du prix du bois n’impacte donc que partiellement le montant total des devis.

Volatilité des prix du bois et durée de validité des devis

Autre conséquence de la crise : le raccourcissement de la durée de validité des devis.

Avant la pénurie et l’inflation, nos fournisseurs pouvaient garantir des prix pendant au moins un mois. En cette période de crise, notre fournisseur principal a descendu cette durée à… quatre jours ! Cela signifie que si nous commandons le bois cinq jours seulement après avoir reçu leur devis, nous risquons de le payer plus cher que prévu.

C’est la raison pour laquelle nous avons nous aussi réduit la durée de validité de nos devis, c’est-à-dire la durée durant laquelle nous pouvons garantir les prix que nous proposons à nos clients. Nous l’avons fixée à cinq jours, soit un jour de plus que nos fournisseurs. Voici un exemple de devis :

Menuiserie à Romans - Exemple de devis

Contre la pénurie : le bois de récupération !

Plus de bois chez nos fournisseurs ? Tournons-nous vers le réemploi ! Certaines pièces de bois peuvent en effet connaître une seconde vie et nous servir à fabriquer de nouveaux meubles.

C’est le cas, par exemple, des lattes de parquet ou lames de terrasses. Si leur état n’est pas trop détérioré, nous pouvons les assembler pour réaliser certains ouvrages d’agencement ou du mobilier. C’est ce que nous avons fait à plusieurs reprises durant ces derniers mois grâce au bois de récupération fourni par deux clientes. Notre article à lire pour en savoir plus : « Des meubles en bois de récupération pour contourner la crise« .

Menuiserie à Romans - Meuble en bois de récupération
Un meuble à épices fabriqué à partir de lattes de parquet en chêne

Ainsi, si vous avez chez vous du bois en bon état dont vous ne savez que faire, n’hésitez pas à nous passer un petit coup de fil pour nous en faire part. Nous pourrons discuter d’éventuelles possibilités de réemploi et peut-être éviter que le tout finisse en déchetterie !

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *